La formation linguistique dans le cadre du contrat d’intégration républicaine

Cours formation langue française

Lorsque l’on s’installe en France, la maîtrise de la langue est indispensable pour réussir son intégration, pour assurer sa vie quotidienne ou pour trouver un emploi. Dans le cadre de la signature du contrat d’intégration républicaine (CIR), une formation en langue française peut être demandée si le niveau évalué est insuffisant. En quoi consiste cette formation linguistique ? Dans quels cas peut-on être dispensé ? Réponses dans cet article.

Comment se déroule l’évaluation linguistique ?

Dès lors qu’ils reçoivent leur titre de séjour, les primo-arrivants sont convoqués par la délégation territoriale de l’OFII dont ils dépendent pour une demi-journée d’accueil. À cette occasion, ils passent un test de positionnement à l’oral et à l’écrit pour déterminer leur niveau linguistique en français.

Le même jour, chaque étranger rencontre un auditeur de l’OFII pour un bilan. Si le niveau linguistique est insuffisant, l’auditeur prescrit des heures de formation obligatoires. À l’issue de la journée d’accueil, l’étranger signe son contrat d’intégration républicaine et s’engage pour un an.

Dès que la formation linguistique se termine, l’OFII envoie une convocation pour un entretien de fin de contrat d’intégration républicaine. Ce rendez-vous est l’occasion de faire le bilan et d’être orienté si besoin vers des organismes qui accompagnent vers l’insertion professionnelle.

Après un an de séjour, si la formation linguistique se termine avec succès et si toutes les conditions du contrat d’intégration républicaine sont respectées : alors l’étranger peut demander sa carte de séjour pluriannuelle en préfecture.

À l’issue de son contrat, il peut aussi continuer ses formations linguistiques pour atteindre d’autres niveaux. Par exemple : le niveau A2 est utile pour demander une carte de résident et le niveau B1 pour demander la nationalité française.

Dans quel cas peut-on être dispensé de formation linguistique ?

En cas de dispense de formation linguistique, l’OFII fournit une attestation à conserver précieusement. La dispense est inscrite dans le contrat d’intégration républicaine.

La formation linguistique peut être dispensée lorsque l’on est en mesure de prouver par des résultats de tests ou des diplômes que l’on maîtrise la langue française d’un niveau supérieur ou égal au niveau A1.

On est également exempté de formation linguistique, si le résultat de la première évaluation écrite et orale en français est supérieur ou égal au niveau A1 du CECRL (cadre européen de référence pour les langues).

Comment se déroule la formation linguistique obligatoire ?

Il existe 4 parcours de formation dont les durées varient en fonction du niveau linguistique de l’étranger : 100 h, 200 h, 400 h et 600 h.

Ces différents parcours aux formats intensifs (20 à 30 heures par semaine), semi-intensifs (11 à 19 heures par semaine) et extensifs (2 à 10 heures par semaine) ont pour objectif d’atteindre le niveau A1 du CECRL.

La formation a lieu en présentiel, avec la possibilité de prendre des cours le samedi pour les signataires qui travaillent en semaine.

Il existe des cas de formation à distance, notamment pour ceux qui ont des contraintes horaires ou de mobilité. Cette formation en distanciel via l’outil informatique peut être mise en place pour des salariés ou pour des personnes en situation de handicap par exemple.

Avec le niveau A1, l’étranger est capable de présenter une tierce personne ou de se présenter lui-même. Il utilise et comprend des expressions quotidiennes et familières. Il sait poser des questions et répondre à des demandes simples. Il s’agit d’un niveau de découverte, mais qui permet de communiquer dans la vie de tous les jours.

Pour mesurer la progression, un test intermédiaire, ainsi qu’un test final sont proposés. Si le niveau A1 est atteint lors du test intermédiaire, alors la formation est terminée. Dans le cas contraire, la formation se poursuit jusqu’au test final.

Dès lors que l’étranger obtient le niveau A1, il peut s’inscrire à un nouveau test d’évaluation afin d’obtenir une certification de son niveau linguistique en français. L’État prend en charge les frais d’inscription.

Dernières actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.