Aide au retour volontaire Algérie : formulaire et montant

aide au retour volontaire

Lorsqu’un ressortissant étranger montre la volonté de se réinsérer au sein de son pays natal, l’OFII peut l’accompagner financièrement grâce à son aide au retour volontaire. Voici comment bénéficier de cette prestation lorsque vous souhaitez rentrer en Algérie.

Qu’est-ce que l’aide au retour volontaire ?

L’aide au retour volontaire est une prestation sociale accordée aux ressortissants étrangers qui se trouvent sur le sol français. Lorsque ceux-ci font part à l’OFII de leur volonté de se réinsérer au sein de leur pays natal, un coup de pouce financier et matériel peut leur être octroyé. Pour faciliter leur retour et leur réinsertion, cette allocation forfaitaire leur est versée dès lors qu’ils entament des démarches pour se réinstaller durablement dans leur patrie.

 Ce dispositif solidaire a pour but de mettre un terme à l’immigration irrégulière sur le territoire français, tout en permettant à des familles de vivre convenablement dans des pays où la situation économique est parfois compliquée.

Qui sont les Algériens éligibles à ce droit ?

Un ressortissant algérien qui décide de retourner vivre en Algérie après une période passée sur le sol français peut parfois prétendre à l’aide au retour volontaire. Comme les autres étrangers, ce dernier doit pouvoir justifier des éléments suivants avant de contacter l’OFII :

  • il doit pouvoir prouver qu’il est en France depuis plus de 6 mois ;
  • il doit être en situation irrégulière sur le territoire ;
  • il doit avoir entamé des démarches pour demander l’asile, même si elles n’ont pas abouties ;
  • il doit avoir reçu une OQTF.

Quels sont les frais de retour pris en charge par l’OFII ?

Comme vu plus haut, l’aide au retour volontaire a pour but d’aider les étrangers à rentrer dans leur pays dans de meilleures conditions. Le coup de pouce offert par l’OFII aux Algériens qui sollicitent un retour vers leur pays natal contient les sommes et services qui suivent :

  • les frais de transport liés à un retour en Algérie ;
  • une assistance administrative pour prévoir les modalités du voyage (réservation du billet d’avion, trajet vers l’aéroport, demandes de documents obligatoires pour un retour vers l’Algérie…) ;
  • une aide financière en contrepartie de la volonté de se réinsérer dans leur pays d’origine ;
  • un aide complémentaire lorsque l’étranger concerné entame des démarches pour obtenir un titre de voyage ;
  • et une allocation spécifique pour se réinsérer durablement dans le pays de retour.

Comment demander l’aide au retour volontaire pour rentrer en Algérie ?

Pour solliciter l’aide au retour volontaire, les ressortissants algériens qui réunissent tous les critères d’éligibilité doivent se rapprocher de l’antenne de l’OFII la plus proche de leur domicile. À l’aide d’un conseiller, ces derniers peuvent entamer les démarches nécessaires à leur proche départ. C’est en effet le travailleur social responsable de la demande qui se charge de réunir les documents nécessaires au retour volontaire.

Quels justificatifs dois-je joindre à ma demande ?

Pour pouvoir profiter de l’aide complémentaire de l’OFII dont le montant est égal à 150 €, il est conseillé de vous rendre muni de votre passeport à votre entretien pour solliciter l’aide au retour volontaire. Vous devrez également compléter et signer le formulaire de l’organisme pour que votre requête soit complète.

Notez qu’en attendant votre retour en Algérie, vous pouvez être hébergé gratuitement en CADA (centre d’accueil pour demandeur d’asile). Cette proposition n’est toutefois pas une obligation, vous pouvez tout à fait continuer à vivre à l’endroit où vous étiez jusqu’alors accueilli.

Comment se déroule mon retour en Algérie si je suis éligible à cette aide ?

Quelques jours avant votre retour prévu dans votre pays natal, vous recevez une convocation de l’OFII à l’aéroport. Sur ce document, vous trouvez le nombre de bagages autorisés à bord de l’avion. Votre conseiller vous accompagne jusqu’à la salle d’embarquement et vous remet une fois sur place un document qui contient un code. C’est celui-ci qui vous permettra de retirer en espèces votre aide au retour volontaire une fois arrivé sur le sol algérien. En effet, sur place, un établissement affilié à Western Union pourra vous permettre de récupérer votre argent.

Quel est le montant de l’aide au retour volontaire pour l’Algérie ?

En règle générale, le montant de l’aide au retour volontaire est équivalent à 650 € par personne, que le concerné soit adulte ou enfant. Il est toutefois bien souvent majoré pour les adultes qui peuvent aisément prétendre au versement de 1 200 €. Cette somme, bien souvent conséquente au sein des pays les plus touchés par la précarité, permet aux ressortissants algériens une fois rentrés dans leur pays d’origine de :

  • s’acquitter de leur premier mois de loyer ;
  • se meubler ;
  • bénéficier d’un délai pour monter un projet professionnel ;
  • vivre et faire vivre sa famille.

Puis-je percevoir plusieurs fois ce droit ?

L’aide au retour volontaire délivrée par l’OFII est strictement encadrée et n’est versée qu’une seule fois aux demandeurs. Pour éviter des fraudes, l’organisme prélève d’ailleurs les empreintes digitales de chaque ressortissant étranger qui la perçoit. En cas de tentative de triche, ces derniers, s’ils reviennent sur le sol français, sont immédiatement signalés à l’OFPRA qui interrompt le versement de l’ADA et met en péril leur demande d’asile.

Puis-je changer d’avis et annuler mon retour en Algérie ?

En revanche, les ressortissants algériens qui décident après leurs démarches de finalement rester en France sont toujours dans leurs droits. En effet, tant que ces derniers n’ont pas perçu l’aide au retour volontaire, ils restent libres de changer d’avis et d’annuler leur retour en Algérie, et ce, même lorsqu’ils se trouvent en situation irrégulière sur le territoire français.

Dernières actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *