Comment bénéficier du programme AGIR de l’OFII ?

le programme AGIR de l'OFII

Prévu pour accompagner les personnes réfugiées dans leur parcours d’intégration, le programme AGIR est proposé par l’OFII. Découvrez ses fonctions, ses avantages ainsi que les démarches à réaliser pour en profiter lorsque vous arrivez en France.

Qu’est-ce que le programme AGIR ?

Déployé par l’Office français de l’immigration et de l’intégration, AGIR est un programme destiné aux réfugiés qui se trouvent sur le territoire français. Ce programme d’accompagnement personnalisé permet aux ressortissants étrangers d’être accueillis dans notre pays en ayant connaissance de leurs droits et de leurs devoirs. Un contrat d’engagement les lie aux ressources qui leur sont offertes durant une période d’apprentissage qui favorise leur intégration.

Qui sont les ressortissants étrangers concernés par ce dispositif de l’OFII ?

Le programme AGIR est ouvert aux ressortissants étrangers ayant acquis un statut de réfugié ou de bénéficiaire de la protection subsidiaire. Après avoir obtenu une telle protection, ces derniers doivent signer un contrat d’intégration républicaine à l’OFII. C’est lors de cette journée qu’ils pourront découvrir les avantages du dispositif AGIR.

Quels types d’accompagnement propose le programme AGIR ?

Durant plusieurs mois, les bénéficiaires du programme AGIR peuvent profiter d’un accompagnement individuel axé sur leurs besoins. Dès le début du protocole, les réfugiés réalisent un bilan de leur situation avec des professionnels qui sont d’un véritable secours. En fonction de leurs projets, ils peuvent s’appuyer sur l’expérience et la disponibilité d’experts.

Accès au logement

Lorsqu’ils arrivent en France, les réfugiés sont la plupart du temps accueillis dans des foyers spécialisés. Pour qu’ils puissent profiter d’un logement adapté à leurs revenus, à la composition de leur foyer et à leur emploi, le programme AGIR les accompagne dans leurs recherches d’appartement. Une fois installés dans le parc social ou privé, les ressortissants étrangers peuvent continuer à être assistés dans leurs démarches.

Dans l’optique de favoriser le maintien de ces derniers au sein de leur logement, les travailleurs sociaux de l’OFII restent présents même après l’emménagement.

Accès à l’emploi

Lors de l’arrivée d’une personne réfugiée au programme AGIR, les professionnels mandatés par l’OFII réalisent avec elle un bilan professionnel. En fonction de ses projets, de ses compétences et de sa maîtrise éventuelle du français, celle-ci pourra solliciter une formation ou un emploi. Partenaire de multiples acteurs du secteur public, le programme AGIR est en mesure de faciliter l’accès à l’emploi aux personnes qu’il accompagne.

Accès aux droits

Bon nombre de réfugiés ignorent leurs droits en France. Pourtant, ces derniers peuvent profiter de multiples aides sociales prévues pour simplifier leur intégration. Pour que les personnes qu’il accompagne profitent pleinement de leur statut de protégé subsidiaire, le programme AGIR les oriente vers les démarches à réaliser : demande de couverture santé, demande de prestations sociales, demande de titre de séjour ou de voyage…

Comment profiter du programme AGIR ?

Pour être accompagné par les professionnels du programme AGIR, il faut dans un premier temps résider dans l’un des départements où le dispositif est proposé. Ensuite, il vous suffit de montrer votre intérêt pour le programme le jour où vous signez votre Contrat d’intégration républicaine.

Combien de temps dure ce dispositif ?

La durée maximale du programme est de 24 mois. En suivant 2 années des réfugiés volontaires, les travailleurs sociaux peuvent s’assurer de leur bonne intégration. Le but est qu’au terme de ces 2 années, ces derniers puissent mener une vie stable en France. L’accès à l’emploi, aux soins de santé et au logement est primordial pour les personnes réfugiées qui s’installent durablement en France.

Dans quels départements français puis-je participer à ce programme ?

En 2022, 27 départements sont concernés par le programme Agir. Il est possible de bénéficier d’un accompagnement individuel au sein des territoires qui suivent :

  • les Pyrénées-Orientales ;
  • le Gers ;
  • les Pyrénées-Atlantiques ;
  • le Gard ;
  • les Bouches-du-Rhône ;
  • les Alpes-Maritimes ;
  • l’Ardèche ;
  • l’Isère ;
  • la Savoie ;
  • la Creuse ;
  • la Corrèze ;
  • la Charente,
  • la Charente-Maritime ;
  • la Vendée ;
  • la Loire-Atlantique ;
  • le Morbihan ;
  • les Côtes-d’Armor ;
  • le Loir-et-Cher ;
  • le Loiret ;
  • l’Yonne ;
  • l’Aube ;
  • l’Eure ;
  • le Haut-Rhin ;
  • la Moselle ;
  • le Val-de-Marne ;
  • l’Île-de-France
  • et le nord.

Notez que d’ici 2023, 25 nouveaux départements déploieront le dispositif qui devrait être généralisé à l’intégralité de la France d’ici 2024.

Dernières actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *